EUR
  • EUR

Notre Histoire

Histoire d'Avirex

 
L'histoire d'Avirex est l'histoire d'une petite usine à Long Island, New York, où des quantités limitées de vestes en cuir ont été produites pour l'armée américaine, la marine et l'armée de l'air. Aucune documentation concluante n'existe concernant la date exacte à laquelle l'usine a commencé la fabrication des vestes militaires, cependant, on pense qu'elles ont été produites entre les deux guerres mondiales.
Dans les années 1960, invoquant l'augmentation des dépenses de fabrication, la Marine a annulé la production de la veste G1 de fabrication américaine. À cette époque, l'armée avait déjà abandonné les vestes A2 et B3. Les forces armées cherchant ailleurs des vestes en cuir, la petite usine de Long Island risquait de fermer définitivement ses portes. Une nouvelle vie a été insufflée à la production des vestes de vol en cuir lorsqu'au milieu des années 1970, un avocat de l'Arizona a présenté l'idée de commercialiser les vestes en cuir de l'Air Force auprès du grand public. Il a enregistré la marque Avirex à la fois comme une référence à l'Air Force et peut-être à l'usine de Long Island de ses origines. En 1975, la marque Avirex renaît dans le monde commercial. « Avirex » vient du latin avis pour oiseau et aviation, et rex : pour roi, la plus haute qualité des matériaux et de l'artisanat. Le défi initial de la nouvelle société était de satisfaire l'appel pour le look vintage du cuir vu dans les films et dans la publicité.
Contrairement aux jeans délavés ou vieillis, le traitement de vieillissement du cuir était à cette époque sans précédent. Avirex est devenue la première entreprise à produire des vestes en cuir antique de haute qualité. En plus des vestes, la société a produit des pantalons chino de qualité supérieure. En 1984, Avirex a fourni les vestes et les pantalons chino portés par Sam Shephard pour son rôle du héros de l'aviation américain Chuck Yeager dans le film "The Right Stuff". En 1986, Avirex a créé la veste d'aviateur pour le rôle de Tom Cruise dans "Top Gun", le film sur une légendaire école de pilotage de la marine américaine. La même année, la filiale européenne d'Avirex est ouverte à Paris, et 8 ans plus tard, en 1994, une deuxième filiale européenne est ouverte en Italie.
Aujourd'hui, les vêtements Avirex sont portés par de nombreux acteurs et héros sportifs tels que : Bruce Willis, John Travolta, Sean Penn, Shaquille O'Neal, Silvester Stallone, Eminem, The Back Street Boys et Ben Affleck. En fait, pendant deux saisons consécutives, toute l'équipe de football du Real Madrid a choisi de porter des chinos et des polos piqués de marque Avirex.
De la conception au produit fini, l'objectif de la marque est de fournir au consommateur des vêtements de performance de la plus haute qualité au monde. Pour Avirex, la qualité est le seul luxe à ne jamais négliger. Aujourd'hui, les vêtements Avirex sont reconnus et distribués dans le monde entier.
 
 
 

Veste en cuir A2

 
 
 
Lorsque vous pensez aux vestes d'aviateur, la A2 est la veste à laquelle vous pensez. L'armée a standardisé cette veste en mai 1931 et immédiatement, aucun autre vêtement de campagne ne combinait aussi bien le style et la substance. Quand on pense aux fringants pilotes de la Seconde Guerre mondiale, dans notre esprit, ils portent toujours la veste A2.
La veste était en cuir de cheval marron foncé, doublée d'une soie filée marron clair. Le col était un «collier d'officier» avec des boutons-pression en dessous, des poches plaquées, des poignets et une ceinture en tricot et des épaulettes.
Il avait une fermeture éclair sur le devant (fermeture à emboîtement); un morceau de cuir plus léger avec le nom du pilote imprimé dessus a été cousu sur le côté gauche du devant. Mais les changements n'étaient pas que cosmétiques.
La fermeture éclair était une grande amélioration pour le confort des pilotes dans le cockpit, en particulier pour les mains gantées et les épaulettes pouvaient contenir des sangles de parachute ou les insignes de grade.
La veste A2 a d'abord acquis sa renommée parmi les légendaires Flying Tigers. Techniquement, il s'agissait des 100 pilotes de l'American Volunteer Group, ou AVG, qui avaient rejoint l'armée chinoise en tant qu'irréguliers au début de 1941 pour combattre les Japonais à l'intérieur de la Chine continentale.
 
 
 

Blouson aviateur B3

 
 
 
Les civils appellent généralement la plupart des blousons d'aviateur des « blousons d'aviateur », mais personne ne volant dans un bombardier ne peut porter le plus populaire des « blousons d'aviateur », A2 et G1. En raison de leur légèreté, les A2 et G1 ne pouvaient garder les pilotes au chaud qu'à des altitudes inférieures à 10,000 XNUMX pieds.
Le B3 a probablement été mis en service vers 1934, et la plupart des B3 étaient fabriqués avec des poils d'un demi-pouce, construits en peau de mouton retournée avec de la fourrure à l'intérieur et le cuir à l'extérieur. Les premières vestes avaient une finition mate et ce n'est qu'à la fin des années 1930 qu'elles ont commencé à être teintes en marron phoque. La laque était utilisée pour enduire les vestes, mais avait tendance à se fissurer avec l'âge. La veste B3 se présentait sous de nombreuses formes et tailles : certaines avaient une sangle de fermeture de col, d'autres en avaient deux. Ils pouvaient avoir une ou deux poches plaquées et certains avaient des renforts en cuir qui se rétrécissaient de l'épaule vers le poignet. Le poil de laine était visible aux poignets et à la taille.
Pour les premiers hommes qui ont porté nos vestes B3, le travail se faisait à l'intérieur d'un morceau d'acier à 30,000 17 pieds dans le ciel. Et aucun avion n'a vu plus de ces hommes que le B-XNUMX. Ils ont été construits à Grand Rapids, Michigan ou Seattle, Washington ou Long Beach, Californie et brûlés dans des champs en Belgique ou en Hongrie ou éparpillés sur une obscure île du Pacifique d'une "importance stratégique".
 
 
 

Veste en cuir G1

 
 
 
La veste G1 a été introduite à la fin des années 1930 et est restée en utilisation continue jusqu'en 1978. En 1981, grâce aux efforts du secrétaire à la Marine John Lehman, la G1 a été rétablie et à nouveau disponible en 1983.
Confectionnée dans un cuir de chèvre marron très foncé, la veste possède un col en mouton, une fermeture éclair nickelée devant, et deux poches plaquées à rabats fermées par des boutons, avec une fente pour stylo dans la poche gauche. La ceinture et les poignets sont en 100% laine (ceinture bidirectionnelle). Le dos est plaqué bi-swing, avec soufflet sous les aisselles, coutures latérales. L'intérieur est en satin de rayonne.
Personne ne sait exactement quand il a été standardisé ; son prédécesseur, cependant, était très probablement la veste de type 440. Contrairement au G1, le 440 n'avait pas le col en mouton distinctif. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'US Navy dans le Pacifique a refusé d'autoriser les pilotes à décorer leurs vestes G1. Sous les tropiques, pensaient-ils, les pilotes n'auraient pas besoin de porter leur veste en dehors du cockpit.
Après la guerre, la Marine a restreint les décorations peintes sur les vestes et n'a autorisé que les patchs officiels. Ironiquement, ce décret a entraîné une augmentation spectaculaire du nombre de patchs sur les vestes des pilotes. Aujourd'hui, la Navy n'autorise qu'un seul patch par veste.
 
 

Veste en cuir TOP GUN

 
veste-en-cuir-meverick
 
 
Le programme d'instructeurs de tactiques de combat d'attaque de la marine des États-Unis (programme SFTI), plus connu sous le nom de TOPGUN, enseigne les tactiques et les techniques de combat et de frappe à certains aviateurs et officiers de marine.
Cela a commencé sous le nom de la United States Navy Fighter Weapons School, créée le 3 mars 1969, dans l'ancienne base aéronavale Miramar à San Diego, en Californie. La nécessité d'un programme pour perfectionner les tactiques de combat de la Marine est devenue évidente dans les premières années de la guerre du Vietnam. L'opération Rolling Thunder, qui a duré du 2 mars 1965 au 1er novembre 1968, a finalement vu près de 1,000 XNUMX avions américains perdus en environ un million de sorties.
En 1986, Paramount Pictures a produit un film inspiré de la vie des pilotes de chasse du programme SFTI. TOP GUN était destiné à devenir un film culte et son protagoniste, Pete « Maverick » Mitchell, interprété par Tom Cruise, une véritable icône avec sa veste et ses lunettes, héritage de la légende immortelle des pilotes de chasse de l'US Navy.
Il s'agit de la veste G1 originale produite par Avirex et utilisée par Tom Cruise lors du tournage du deuxième film.
 
 
 
Chargement en cours ...